Naissance d’une savonnerie artisanale

Tout à commencé il y a quelques années à la naissance de mes enfants quand je me suis posée la question de leur hygiène corporelle. La simplicité et le respect de leur peau si fragile m’ont amené à prendre la décision de fabriquer mes propres savons.

Le procédé de fabrication des savons

La saponification à froid est le procédé que j’utilise pour les fabriquer et qui est exploré depuis des siècles. En transformant l’huile en savon sous l’effet de la soude, on obtient un savon avec une glycérine naturelle, connue pour ses propriétés hydratantes et évitant ainsi l’assèchement de la peau.

Une démarche écologique et biologique

Un facteur écologique est aussi la force de ce procédé. Il ne nécessite aucune cuisson donc peu énergivore. Par ailleurs les matières premières telles que les huiles végétales et les huiles essentielles sont sélectionnées notamment sur leur origine biologique et cela permet d’encourager toujours un peu plus cette filière qui oeuvre aussi au respect de l’environnement. Enfin concernant l’emballage, la boîte en bois de peuplier est fabriquée par une entreprise artisanale assez proche de la savonnerie limitant ainsi l’empreinte carbone.

L’installation

J’ai choisi, après quelques années de pratique, de travailler dans le village aveyronnais où je réside pour préserver mon mode de vie et vivre de cette passion. De là est né « De la tête aux pieds ».

Toujours pour la petite histoire, j’ai offert aux invités de mon mariage des petits savons qui personnalisaient cet événement. La famille, les amis ont très apprécié ce petit cadeau et j’ai donc souhaité aussi proposer ce service personnalisé aux futurs mariés, aux professionnels du tourisme pour leurs hôtes.

 

Un dernier petit conseil pour utiliser le savon. Pensez à le déposer dans un porte-savon drainant suffisamment pour éviter qu’il reste en contact prolongé avec l’eau et se ramollisse.

marché
Sophie Désos